Un regard amusé sur l'actualité

L’incentive et le challenge
23 février, 2015, 14 h 36 min
Classé dans : Non classé

C’est quelque chose qui m’excède toujours, lorsque certains m’exposent leur point de vue sur le challenge commercial. Pour eux, une telle campagne vise uniquement à intensifier le chiffre. Et il mène certes, quand il est convenablement planifié, à une progression signifiante du CA. Toutefois ce n’est que l’un des profits qu’il fournit. D’autres sont à mon sens aussi primordiaux.
Le challenge commercial permet entre autres choses de booster son équipe. Les collaborateurs ont presque toujours le désir d’être reconnus, et le challenge commercial est une forme de reconnaissance quant à leur investissement. Le cadeau vaut autant pour sa valeur économique que pour sa signification.
Le challenge commercial excite aussi le goût du challenge. Les vendeurs ont tendance à se défier les uns les autres et à confronter leurs succès. Le challenge leur fournit en ce sens un cadre dans lequel ils peuvent mettre en avant cette prédisposition. Et les meilleurs engagent les autres à se dépasser à leur tour. C’est par là même une bonne méthode pour hisser ses équipes vers le haut.
Pourtant le retour sur investissement le plus durable de la campagne est au final dans la dynamique qu’il met en place. L’opération est un prétexte pour inciter les équipes à tout donner. Et cette ténacité nouvelle ne s’interrompt pas à l’issue de l’opération: elle peut perdurer pendant des mois.
Trois causes contribuent à la démotivation des salariés d’un groupe: le manque de reconnaissance, le revenu considéré faible, et le mal-être au boulot. Le challenge commercial permet finalement de soigner ce triple combo frontalement.
Cependant, pour atteindre son but, un challenge se doit d’observer quelques règles de base. Et je suis toujours ébahi de découvrir qu’elles ne sont pas toujours suivies. Premier point, il faut opter pour des cadeaux qui incitent les salariés à s’engager. Environ 50 % du budget de l’opération devrait en théorie y être affecté. Après, il faut offrir les récompenses à 30 % de la population touchée. Dans l’autre cas, c’est le désappointement qui domine. Et bien évidemment, l’objectif doit être possible à atteindre. Quand on prend en compte ces éléments, le challenge commercial peut avoir le potentiel de toucher son objectif. Mais si le challenge est instauré à la va-vite, cela peut également donner lieu à un résultat contraire à celui qu’on escomptait. Pour en savoir plus allez sur le site spécialiste de cette agence : http://www.agenceincentive.com

Commentaires fermés





h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Renardvoyageur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sharpay10
| Moidu38120
| Chezlora