Un regard amusé sur l'actualité
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2018

Au milieu des dauphins, j’étais le roi du monde
19 septembre, 2018, 17 h 55 min
Classé dans : Non classé

Dans la famille « Activités extraordinaires », je demande la nage avec les dauphins ! Il y a quelques jours, c’est en effet à cette activité que je me suis essayé. Et je n’ai pas regretté. C’était avec des dauphins sauvages, et ça a été une expérience exceptionnelle. Pourtant, sur le chemin du retour après cette découverte, certains participants se sont plaints que les dauphins les avaient fuis tout du long. A les écouter, les dauphins étaient de sales bêtes caractérielles, ou des goujats : ils ne se rendaient pas compte que nous avions payés pour les voir et qu’ils se devaient donc d’assurer le show ? Leur réaction m’a fait rire, parce qu’en fait, si les dauphins les ont fuis, c’est en raison de leur comportement ! Alors, si vous désirez un jour nager avec eux (les dauphins, pas les râleurs), suivre ces quelques conseils vous permettra de rendre votre expérience infiniment plus agréable. En premier lieu, il faut entrer dans l’eau en douceur. Certains participants ont plongé comme des barbares, ils s’attendaient vraiment à ce que les dauphins leur fasse la fête ? Lorsque vous les rejoignez dans l’eau, il faut comprendre que vous vous glissez dans leur maison. Si vous entriez quelque part dans l’espoir de vous y faire des amis, et que pour cela vous débouliez à toute blinde dans la pièce, vous donneriez d’entrée de jeu une mauvaise image de vous ! Deuxième conseil : laissez les bras le long du corps. Cela permet d’adopter le style de nage du dauphin et permet ainsi de mieux s’intégrer parmi eux. Du coup, certains viennent vous observer de plus près, alors qu’ils restent à l’écart de ceux qui nagent en agitant les bras (et ce, d’autant plus que ces bras tentent à tout prix de les effleurer, voire de les attraper).

Dans tous les cas, si vous décidez un jour de nager avec des dauphins, évitez de le faire avec des dauphins en captivité ! Dites-vous bien qu’en liberté, le dauphin mange à sa faim. Alors qu’en captivité, il est volontairement sous-nourri pour qu’il soit plus docile ! Pour ceux qui veulent en savoir plus, je mets un lien vers le site du prestataire. Et ne croyez pas que je suis allé dans le Pacifique pour trouver des dauphins, hein : j’ai fait cette expérience sur la Côte-d’Azur… Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du blog sur cette expérience pour nager avec les dauphins à Mandelieu qui est très bien élaboré sur ce sujet.

Commentaires fermés


Droits des peuples autochtones en Australie
14 septembre, 2018, 16 h 28 min
Classé dans : Non classé

L’année dernière en Australie, le taux d’incarcération des mineurs aborigènes était 24 fois plus élevé que celui des enfants issus du reste de la population. Des enregistrements de vidéosurveillance divulgués au grand public ont révélé des mauvais traitements infligés à des mineurs en prison dans le Territoire du Nord. Les jeunes détenus ont notamment été aspergés de gaz lacrymogène, entravés, étranglés et maintenus à l’isolement. À la suite de ces révélations, une commission royale sur la protection et la détention des mineurs dans le Territoire du Nord a été mise en place ; elle a rendu ses conclusions le 17 novembre. En avril, dans le Queensland, une évaluation indépendante des centres de détention pour mineurs a conclu que des sévices y étaient infligés, dont l’isolement, l’utilisation de chiens à des fins d’intimidation, ou encore la sédation ou l’immobilisation, poignets et chevilles ligotés, des enfants risquant de s’automutiler. Elle a également constaté la disparition d’enregistrements de vidéosurveillance. Des violences présumées ont également été signalées dans les États du Victoria, de Nouvelle-Galles du Sud et d’Australie- Occidentale, ainsi que dans le Territoire de la capitale australienne. Le risque d’incarcération des adultes autochtones était 15 fois supérieur à celui des adultes non autochtones. Au moins huit Aborigènes sont morts alors qu’ils se trouvaient aux mains de la police. L’Australie- Méridionale a demandé la tenue d’une enquête à la suite de quatre décès survenus en garde à vue en un an. Le gouvernement n’a pas adopté de plan national garantissant le respect par l’Australie de ses obligations en termes de protection des droits des enfants autochtones. Cependant, le 15 décembre, il a ratifié le Protocole facultatif à la Convention contre la torture [ONU], aux termes duquel les centres de détention pour mineurs et les cellules des postes de police doivent faire l’objet d’une surveillance et d’un contrôle indépendants.

Commentaires fermés

h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Renardvoyageur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sharpay10
| Moidu38120
| Chezlora