Un regard amusé sur l'actualité

Un sommet de discussion pour l’Ukraine
14 octobre, 2019, 14 h 50 min
Classé dans : Non classé

Les dirigeants de l’Ukraine, de la Russie, de la France et de l’Allemagne pourraient tenir un sommet à Paris mi-novembre si Kiev et les experts rebelles européens de l’est de l’Ukraine pouvaient obtenir un cessez-le-feu, a annoncé lundi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, prévenant ainsi qu’une « dernière chance » pour Moscou. Le sommet, initialement prévu pour septembre, aurait pour objectif de régler le conflit qui dure depuis cinq saisons et qui oppose Kiev aux facteurs opposant les séparatistes garantis par la Russie à la place du Donbass dans l’est de l’Ukraine. Plus de 14 000 personnes ont été détruites à la suite des troubles qui ont éclaté en avril 2014, peu après l’annexion de la péninsule de Crimée par l’Ukraine à Moscou. Les affrontements irréguliers se poursuivent malgré les initiatives notoires de cessez-le-feu et de calme diplomatique. Il y a une semaine, le dirigeant ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, a accusé la Russie de surseoir à la tenue du sommet, car Moscou affirmait que Kiev devait reprendre ses troupes dans un premier temps. Avant de s’exprimer devant les ministres européens de l’étranger à Luxembourg, le ministre ukrainien de l’Intérieur, Vadym Prystaiko, a confié à Reuters que le sommet devait avoir un cessez-le-feu de six jours ouvrables ainsi que les inconvénients des armes légères venant de l’est. « Je suis néanmoins optimiste, sinon nous n’essaierions même pas », a déclaré Prystaiko. «Nous prévoyons des journées… nous visons le milieu du mois prochain, une place vers la mi-novembre.» «Nous avons informé publiquement quiconque que nous faisons peut-être le dernier effort honnête pour rester à Minsk. route », a-t-il déclaré, évoquant un projet original 2014-2015 calme approuvé par la capitale biélorusse. « Si cela ne fonctionne pas, nous devons nous préparer pour un B », a ajouté Prystaiko, bien qu’il ait hésité à préciser ce que cela devait être. Il a expliqué qu’il n’y avait pas de développement sur le You.N. réduit. mission de maintien de la paix dans l’est de l’Ukraine proposée par le président russe Vladimir Poutine, alors qu’elle restait une option. « C’est un moyen de gagner en stabilité si les hostilités cessent, car nous parlons de maintien de la paix et non de création de sérénité », at-il expliqué. Poutine, Zelenskiy, la chancelière allemande Angela Merkel et le directeur français Emmanuel Macron vont s’inscrire au sommet de Paris. Dans cette avancée décisive, les négociateurs ukrainiens, européens et séparatistes ont convenu récemment que Kiev autoriserait le territoire traité avec les séparatistes dans une position exclusive et y organiserait des élections locales. Au-dessous de l’engagement, les combattants séparatistes et les troupes ukrainiennes reprendraient également la collecte de contacts.

Commentaires fermés





h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Renardvoyageur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sharpay10
| Moidu38120
| Chezlora