Un regard amusé sur l'actualité

L’innovation en question
19 novembre, 2019, 16 h 00 min
Classé dans : Non classé

Vendredi, lors d’un séminaire à Malte, une conférence a démontré combien les nouvelles techniques de production sont majoritairement décriées. C’est qu’elles attirent presque toujours des changements sociaux. L’avènement du bateau à vapeur a condamné le voilier comme moyen de transport industriel; les synthétiques sont venus supplanter bois et métaux, etc.
Un participant a fait une démonstration pour montrer cette destruction créative du progrès. Il a employé pour ce faire un objet du quotidien : le smartphone. Un appareil qui réunit à la fois un téléphone, une bibliothèque, un appareil photo digital et un mini-ordinateur. Il prend moins de place, mais il a de meilleures performances, ne nécessite moins de travail d’assemblage et impose bien moins de matériaux et d’énergie.. Sa réussite a représenté un fléau pour bon nombre d’entreprises : producteurs de disques, agences postales, producteurs d’appareils photos polaroid, de téléphones fixes. Le smartphone est apparu comme un authentique revers pour ces industries. Toutefois, en délogeant tous ces objets, il a amélioré nos conditions de vie. C’est là tout « le paradoxe de l’innovation. Les nouvelles technologies déclenchent une évolution et une progression du niveau de vie mais confrontent aussi les industries face à des problèmes, engendrent leur effondrement ou les forcent même parfois à disparaître. L’accroissement de la richesse globale est visible à terme ; au début cependant, ce sont principalement les impacts négatifs qui subjuguent : des employés actifs au sein de ces industries finissent par perdre leur emploi suite à l’innovation. Le laitier perd son emploi avec l’avènement du frigo. Les libraires font face à la librairie électronique. Ryanair bouscule les acteurs majeurs avec leur nouveau modèle d’entreprise. Ceux qui sont devancés par la révolution technique condamnent tout naturellement ces innovations. C’est pourquoi le progrès, en dépit de son indubitable utilité, est au départ généralement perçu comme un recul.
Mais il faut cependant garder à l’esprit le côté positif : l’avènement de l’innovation conduit pas sans drames et dépossède des travailleurs au chômage ; mais à l’inverse, la nouvelle technologie produit pareillement de nouveaux emplois. Ce séminaire à Las Vegas m’a procuré un autre point de vue sur les mouvements sociaux qui remuent ponctuellement sensation dans l’actualité.

Commentaires fermés





h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Renardvoyageur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sharpay10
| Moidu38120
| Chezlora